«

»

Mar 13

Æxøde au Trône du tonnerre HM partie 4

Nous nous trouvions dans la dernière ligne droite, enfin sortis de ses profondeurs infâmes. Nous en échappâmes par une bouche d’égout à l’entrée de la cour des rois en plein milieu de l’armée de quilens de Qwon. Ils nous sautèrent dessus, aucun de nous ne pouvez échapper à leurs griffes. Il fallut rapidement en venir à bout et ce fus le cas. Mais Qwon ne nous laissa pas le temps de souffler, et aider de ses trois meilleurs quilens, il fit ce qu’il a toujours su faire de mieux : écraser ses ennemis. Implacable, imprévisible, inarrêtable, il était prêt à tout pour nous massacrer. Mais pour la première fois de son existence, le Qwon de fer affrontait des adversaires plus fort que lui, il mourut la lance à la main.

tot-jin-rokh

Enfin, les portes de la citadelle nous étaient ouvertes. Au sommet nous trouverons Lei Shen. Quelques soldats ont bien essayé de nous empêcher d’avancer à certains moments, mais mes compagnons étaient bien motivés à ne laisser personne déclencher l’alerte et ainsi prévenir le roi tonnerre de notre arrivée. Nous débouchâmes sur une vaste salle au pieds des escaliers menant à Lei Shen. Ces escaliers étaient gardés par deux mogus, mais pas n’importe lesquels, deux mogus femelles, aussi opposées qu’elles étaient semblables. Deux jumelles est pourtant aussi différentes que le jour et la nuit. Je n’avais jamais jamais entendu parler de femmes mogus, les concubines jumelles doivent être les seules et Lei Shen les gardait précieusement à ses côtés. Elles se révélèrent des adversaires coriaces, et une fois Suen tombée, Lu’lin suivit de près. Elles étaient les dernières protectrices de Lei Shen, le dernier obstacle avant le roi tonnerre et sa chute inéluctable.

tot-jin-rokh

Nous arrivâmes sur une terrasse dominant la plate-forme où se trouvait Lei Shen, il tournait en rond puisant dans les énergies de quatre pylônes répartis aux quatre coins de la salle. Mes compagnons sautèrent sans hésitation, je restais là, cette terrasse sera mon point d’observation privilégié de la chute du roi tonnerre.

Nos héros de la Horde engagèrent le combat réveillant ainsi le courroux de Lei Shen. Déterminé à faire d’eux des exemples, il ne s’éloignait pas des ces pylônes électriques qui lui fournissait l’énergie nécessaire pour attaquer de plus en plus fort. Je le voyais lancer sa hache tellement fort sur mes amis qu’il les obligeait à courir pour l’esquiver. Il leur envoyait de telles décharges électrique, que surchargés, ils en restaient immobiles plusieurs secondes. Vint un moment où affaibli par les coups répétés Lei Shen rejoignit le centre de la salle et puisa dans les quatre pylônes en même temps. Il accumula une telle quantité d’énergie, que le moindre de ses coups avec son arme d’hast et son fouet laissés des marque de foudre sur le sol où ses victimes, sa hache munie d’une aura électrique infligeait de plus en plus de dégâts quand elle atteignait sa cible. J’observais mes amis tourner, esquiver, courir, et frapper encore et toujours, je ne pouvais les aider, je n’aurais pas su comment les aider, mais je les entendais. J’entendais les ordres et conseils qu’ils se donnaient, j’entendais les cris de douleurs quand la foudre les atteignaient, je les entendais se motiver, s’aider. Et Lei Shen céda, de plus en plus affaiblis, désespéré, il rejoignit encore une fois le centre de la plate-forme et puisa dans toute l’énergie encore à sa disposition dans la salle. Il cherchait désespéramment de la puissance supplémentaire, en appelant aux vents de lui venir en aide. L’énergie ainsi acquise était trop forte et fit voler éclats les murs de la pièce faisant entrer la force du vent qui poussa nos héros vers les abysses qui entourent la plate-forme. Je devais moi même c au bord de ma terrasse alors que j’observais mes compagnons lutter contre le vent et les attaques de plus en plus répétées et de plus en plus furieuses de Lei Shen. Et d’un coup la salle s’assombrie, les crépitements électriques ne l’éclairaient plus. Lei Shen mourut pour la seconde fois, le tonnerre ne grondait plus au-dessus de la Pandarie.

tot-jin-rokh

Aujourd’hui mes compagnons et moi même sommes rentrés au sanctuaire, j’ai pu raconter ces événements à maître Cho, ce qui lui a entre-autre permit de convaincre Taran Zhu que la Horde ne se résume pas à Garrosh. Comme vous le voyez je suis ici à écrire cette histoire pour qu’elle soit transmises aux générations futures tout en me demandant ce que vont devenir les Aexode. Je sais qu’ils ont trouvés de nouveaux membres, Arapaho et Yralto qui ont combattu à leur côtés contre Lei Shen sont restés parmi eux, et d’autres ont rejoins l’appel de l’aventure récemment dans ce qui s’apprête à être un tournant dans l’histoire de la Horde. Je ne doute pas qu’ils feront parti des forces qui attaqueront Orgrimmar afin de descendre un nouveau chef de son trône. J’espère juste que nos routes se recroiseront car ils ont été une inspiration pour moi et de nombreux pandarens, et que ce fut un honneur de marcher à leurs côtés et aux côtés de ceux qui les ont aidés dans leur aventure aux Trône du Tonnerre.

Chroniqueur Pô.